D'Ostara à Beltane: Toucher la Terre 

par Judy Harrow and Mevlannen Beshderen 

Traduction: Lunia / Le Petit Peuple


A Ostara, la lumière et l'obscurité sont en équilibre, dans ce qui est presque partout une saison de tempêtes. Il semble que le Soleil doive se battre pour une plus grande place dans le ciel. Finalement, les tempêtes s'apaisent lors du mois d'avril, et le retour du soleil réchauffe la terre et le ciel. Les bourgeons s'ouvrent. Les oiseaux sont de retour. La Terre se réveille et fleurie. Autrefois, les gens trouvaient une excuse - y compris la dévotion religieuse - pour franchir leurs portes.


Pour notre spiritualité basée sur la Terre-Mère elle-même, ce n'est pas une excuse, mais un impératif: toucher la Terre!


Pendant l'hiver, nous avons été confinés à la maison, littéralement isolés de la Terre. Maintenant, le printemps nous libère, notre toute première priorité devrait être de renouveler notre relation avec la nature. Il y a plusieurs façons de répondre à ce besoin des plus agréables. Voici quelques-unes des possibilités:


Tout d'abord, et toujours, ne pas nuire. Regardez avec critiques vos habitudes de consommation. Faites-vous tout votre possible pour réduire, réutiliser et recycler? Et, le plus dur de tout, avez-vous repensé vos objectifs en tant que consommateur? 


Ensuite, apportez une contribution active. Offrez votre amour et votre énergie à la Terre grâce au service volontaire. Certains d'entre nous participeront à des groupes d'activistes de l'environnement, à des jardins communautaires ou à des promenades guidées dans la nature dans des parcs locaux comme un engagement à long terme. Même si cela n'est pas possible pour vous, il y a des activités ponctuelles comme au parc ou des jours de nettoyage du littoral. Ou tout simplement prenez un sac poubelle quand vous partez pour une promenade dans la nature et ramassez les ordures le long de votre chemin. Ces gestes simples peuvent faire acte de dévotion à la terre et aux dieux, après tout, nous avons tous besoin du plein air, car c'est notre temple. Si vous êtes jardinier, vous connaissez les tâches du printemps. Tandis que vous les faites, maintenez la conscience de votre amour du nettoyage de la Terre. Prenez le temps de profiter des odeurs, des sons et des textures qui vous entourent. À la rigueur, vous pouvez inviter l'extérieur à l'intérieur. Envisager une boîte ou un jardin d'herbes en cuisine. Beaucoup d'herbes poussent bien à la lumière de la fenêtre, compte tenu de la terre et l'eau. Observez les modifications dans vos jeunes plants, et observez la merveille qu'est toute vie. Si vous habitez dans un appartement, visitez le parc local au moins une fois par semaine. Observez les changements tandis que la saison avance. Photographiez ou dessinez le même arbre une ou deux fois par semaine tout au long du printemps. Faites également attention au plus subtil, mais très réel, changement saisonnier dans les rues de la ville. En cette saison de retour de la lumière, regarder le jeu de lumière et d'ombre qui passe à travers votre fenêtre au coucher et au lever du soleil. Comment change-t-elle à mesure que les jours rallongent? (Vous pouvez utiliser cette observation comme méditation quotidienne et la répéter à l'automne.) 


Mettez en place un projet d'étude de la nature. Choisissez une catégorie: arbres, herbes, oiseaux, etc Achetez un bon guide et emportez-le avec vous lors de vos promenades. Essayez d'identifier une ou deux nouvelles espèces chaque fois que vous sortez. Essayez cette méditation de la Terre: asseyez-vous confortablement sur le terrain. Une couverture repliée ou un sac de couchage vous servira de siège et vous isolera de la déperdition de chaleur si le sol est encore froid. Regardez le terrain devant vous. Pendant une heure, observez tranquillement tous les petits changements, l'activité de vie complexe dans ce petit monceau de terre. 


Restez près d'un arbre. Oui, vraiment. Ouvrez vos sens - physique et empathique - comme vous le faites habituellement. Retrouvez le même arbre tous les jours d'Ostara à Beltane. Pensez à faire vos libations à ce même arbre à chaque fois, à l'arroser pendant les périodes sèches, et plus généralement à établir une relation mutuellement enrichissante avec un arbre particulier.