source: "Wicca" de Viviane Crowley 
traduction: Lunia / Le Petit Peuple


De haute lignée, emplie de sang et librement convoitée,
le vent est ma voix et mon chant,
grand et grave,
murmure et tourbillon,
doux et sucré,
fort et strident,
sauvage est ma volonté
et impétueux est mon désir.

Je prend ce que je veux :
aucun homme ne peux refuser mon amour et vivre.

Et celui à qui je me suis révélée
est un homme béni.
Il a gagné la faveur des Grands Dieux
et s'il est tenu de refuser la demande des Dieux
pour lui, les feuilles
sont soufflés par le vent.

Je suis votre Déesse ;
avant le début des temps j'étais là.
J'ai créé les montagnes et leurs pics
et planté l'herbe des vallées et des prairies.
Mon pied fut le premier à fouler la Terre,
où j'ai marché les fleurs jaillissent,
et de ma voix naquit le premier chant,
et les oiseaux m'entendent et me répondent.
A l'aube du monde, j'ai appris à la mer son chant,
et mes larmes donnèrent naissance aux premières pluies.

Écoutez et entendez moi ;
car personne ne peut m'ignorer.
Je vous ai donné naissance,
et dans les profondeurs de la terre,
Vous trouverez repos et renaissance,
Vous rejaillirez en moi
en une fraiche verdure.

Craignez moi,
aimez moi,
adorez moi,
perdez vous en moi.
Je suis le vin de la vie,
J'aiguise les sens,
Je souffle le chant dans le cœur et sur les lèvres des hommes ;
Avant la bataille j'offre ma force,
Je suis le Pouvoir.