Le Seigneur d'Annwvyn

Pwyll était le chef de Dyved, la terre au sud-ouest du Pays de Galles. Il alla chasser à Glynn Cuch. Quand une autre meute de chiens dépassa sa propre meute et tua un cerf mâle, il pris en chasse les autres chiens et donna la viande de l'animal mort à ses propres chiens. Cependant, le seigneur à qui appartenait la meute, réclama son dû. Pwyll admis ses méfaits, et voulu se racheter.

Le seigneur dit à Pwyll qu'il était Arawn, le roi d'Annwvyn et qu'il souhaitait prendre la place de Pwyll pendant un an, tandis que Pwyll se ferait passer pour lui. À la fin de l'année, ils se se réuniraient au même endroit. Pwyll accepta. Avec sa magie, Arawn transforma Pwyll pour qu'il devienne exactement comme lui et l'envoya à son royaume, tandis qu'Arawn pris la place de Pwyll dans Dyved.

Personne dans l'Annwvyn ne soupçonnait que Pwyll était un imposteur, même la charmante femme d'Arawn. Au quotidien, il allait chasser avec ses hommes, tandis que la nuit il jouissait de la fête. Ainsi il paissait son temps « dans les chasses, les concerts, les banquets, l’amitié et la conversation avec sa compagnie, jusqu’au soir fixé. ». Quand c'était l'heure d'aller se coucher, chaque nuit, Pwyll dormait dos à la femme d'Arawn. Quoiqu'Arawn ait admis que Pwyll pourrait dormir avec sa femme, Pwyll n'a jamais fait l'amour avec elle.

Quand le temps est venu du combat entre Pwyll et Havgan, le héros est battu et mortellement blessé par le seigneur. Pwyll refusa de tuer Havgan malgré ses réclamations.

Quand l'année eut fini, Pwyll parvint à son rendez-vous où il rencontra Arawn. Arawn leur redonna leur aspect normal. Pwyll retourna à Dyved, constatant qu'il avait prospéré sous la direction d'Arawn.

Arawn retourna à son propre royaume pour constater que Pwyll avait gouverné son royaume avec compréhension et justice. Ce qui a pris Arawn au dépourvu était que chaque nuit, quoique Pwyll ait dormi dans le lit avec la belle femme d'Arawn, le héros n'avait jamais fait l'amour avec elle.

Pour une telle amitié loyale, Arawn récompensa le héros en enrichissant le royaume de Pwyll. Pwyll n'était plus connu sous le nom de Seigneur de Dyved mais de Seigneur d'Annwfn.

La Cour de Rhiannon

Un jour tandis que Pwyll faisait une promenade à l'extérieur de sa cour à Arberth, il vit une belle jeune fille sur un cheval pâle. Elle allait le long de la route apparemment lentement, mais à allure stable. Aucun de ses hommes ne savait qui elle était. Pwyll envoya un de ses hommes à pied pour demander son nom. Mais peut importe à quelle allure le serviteur courrait, il ne pouvait pas la rattraper. C'était surprenant, puisque son cheval n'avait pas augmenté son allure.

Le jour suivant, Pwyll vit la femme de nouveau et envoya un autre serviteur, cette fois à cheval, demander son identité. De nouveau, le cheval de la femme se déplaçait à une allure lente, cependant plus vite son serviteur avançait, plus loin il restait derrière.

Le jour suivant, Pwyll était toujours déterminé à découvrir qui elle était et demanda à un de ses hommes d'apporter son cheval le plus rapide. Quoiqu'elle allait à la même allure que la veille, même son cheval le plus rapide ne pouvait la rattraper. Son serviteur n'a pu lui poser aucune question.

Pwyll était si déterminé qu'il alla lui-même après elle avec son cheval le plus rapide. Cependant, il échoua à la rattraper. Plus il augmentait l'allure, plus loin il était laissé derrière.

Dans le désespoir, Pwyll l'appela pour qu'elle s'arrête. La femme interrompit son cheval parce que Pwyll le lui avait demandé. Elle se présenta comme Rhiannon, la fille de Heveydd le Vieux. Elle savait qui était Pwyll. Elle était venue sur ses terres dans l'espoir qu'il l'épouserait avant un de ses prétendants, nommés Gwawl, fils de Clud.

Ils devaient être mariés un an plus tard. Avant le mariage, un jeune homme vint à eux, demandant une faveur à Pwyll. Pwyll accepta sottement. Le jeune homme souhaita dormir avec la nouvelle jeune mariée. Pwyll se rendit compte que le jeune homme était Gwawl. Puisque Pwyll avait donné son accord, il ne pouvait pas le retirer.

Rhiannon conseilla à Pwyll de demander à Gwawl un sursis d'une année. Rhiannon donna un sac sans fond à Pwyll. Pwyll feignait d'être un mendiant. Gwawl remplit son sac d'une quantité infinie de nourriture. Pwyll dit alors à que le sac serait seulement plein, si un noble pousse la nourriture de ses deux pieds. Rhiannon persuada Gwawl de mettre les deux pieds dans le sac. Une fois dedans, Pwyll ferma le sac et le ferma.

Les hommes de Pwyll commencèrent à donner un coup de pied à Gwawl tandis qu'il était dans le sac. Gwawl demanda grâce. Pwyll sortit Gwawl quand celui-ci promit de ne pas dormir avec Rhiannon et qu'il ne prendrait pas de représailles contre Pwyll ou contre Rhiannon.

Punition de Rhiannon

Pwyll et Rhiannon furent mariés pendant deux ans. Cependant, la troisième année, les hommes de Dyved pensèrent que Rhiannon était stérile. Ses hommes voulurent que Pwyll ait un héritier dès que possible, divorce de Rhiannon et trouve une autre femme, plus fertile. Pwyll persuada ses hommes d'attendre encore une autre année.

Heureusement, Rhiannon tomba enceinte presque à la fin de la troisième année de mariage. Quand Rhiannon donna naissance à leur fils, six femmes s'occupèrent de l'enfant.

Cette nuit-là, son ancien prétendant Gwawl enleva le nouveau-né quand les six femmes et Rhiannon s'étaient endormies. Quand les 6 femmes découvrirent l'enlèvement, elles se sont rendus compte qu'elles seraient blâmées de la disparition du fils de Pwyll.

Elles ont répandu le sang d'un cerf sur Rhiannon et se sont infligées des coups. Quand Pwyll est venu voir son fils, les six nourrices accusèrent Rhiannon d'avoir dévorer son propre fils. Elles ont prétendu essayé de protéger l'enfant mais avoir été impuissantes quand la mère folle les a attaquées.

Rhiannon a dit à son mari que les six nurses mentaient, mais elle était impuissante à réfuter leurs réclamations. Pwyll, observant le sang sur Rhiannon, a cru l'accusation des infirmières.

Pwyll a puni Rhiannon en faisant asseoir sa femme à l'extérieur de la porte de son palais pendant sept ans. Chaque fois que quelqu'un parvenait à la porte, Rhiannon devait lui dire qu'elle avait assassiné son propre fils. Elle devait porter aussi n'importe quel invité ou étranger sur son dos.

Quelques nuits après l'enlèvement, Teirnon Twrvliant, le seigneur de Gwent-Is-Coed, suivait l'accouchement d'un poulain. Soudainement une griffe inconnue (il s'agit de Gwawl) passa à travers la fenêtre, essayant de voler le poulain. Teirnon tira son épée et coupa le bras de la créature. Teirnon raconta à sa femme ce qui arrivait quand ils entendirent un cri à leur porte d'entrée.

Teirnon sortit et découvrit un enfant en bas âge. Il se rendit compte que la créature devait l'avoir laissé derrière lui. Teirnon et sa femme avaient essayé d'avoir un enfant pendant des années, donc ils décidèrent d'adopter et d'élever l'enfant en bas âge comme le leur. Ils ont nommé le garçon, Gwri Gwallt-Euryn (signifiant "Cheveux D'or").

Presque une année plus tard, Teirnon et sa femme entendirent parler de la punition de Rhiannon pour avoir tuer son fils. Teirnon s'est rendu compte que la créature devait avoir enlevé leur fils et l'avait laissé à leur seuil. Sa femme fut d'accord avec lui que l'enfant avait appartenu à Pwyll et que Rhiannon avait été injustement punie pour un crime qu'elle n'avait pas commis.

Teirnon alla à la maison de Pwyll, mit fin à la punition de Rhiannon et leur rendit leur fils. Pwyll nomma le garçon Pryderi (qui signifie "le soulagement de l'anxiété"). Pwyll était à nouveau réuni avec sa femme.

Pwyll récompensa Teirnon, permettant à la femme de Teirnon de continuer à élever Pryderi comme des parents adoptifs. Pwyll leur donna aussi des terres.

Pwyll gouverna ses terres jusqu'à sa mort. Pryderi hérita toute la terre de son père. Pryderi épousa Kigva, la fille de Gwynn le Splendide.

Pryderi a conquis sept autres contrées - trois contrées d'Ystrad Tywi (à l'est de Dyved), quatre de Keredigyawn (au nord-est de Dyved).