Brigit (ou Brigantia) est une déesse multiple: protectrice du foyer, des druides, des animaux, des récoltes, de la divination et de la guerre. Elle est une déesse primordiale. Son nom signifie "élevée" et "souveraine". Dans la mythologie irlandaise, on évoque les 2 sœurs de Brigit, du même nom. Cette sororité est parfois considérée comme les différents aspects d'une même divinité: guerre, fécondité et Déesse-mère. Déesse aux milles visages, on l'assimile parfois à Freyja de la mythologie nordique ou à la Minerve romaine. On la célèbre le 1er février sous le nom d'Imbolc.


Origines de Brighid

Dans les cycles mythologiques irlandais, Brighid (ou Brighit), dont le nom est tiré du conte celtique ou "l'exaltée", est la fille du Dagda et donc une des Tuatha de Dannan. Ses deux soeurs ont été aussi appelées Brighid et ont été associées à la guérison et aux artisanats. On traitait typiquement les trois Brighids comme les trois aspects d'une divinité unique, triple déesse celtique.


Patron et Protectrice

Brighid était la patronne des poètes et des bardes, aussi bien que des guérisseurs et magiciens. Elle était honorée surtout lors des prophéties et de séances de divination. Elle était honorée avec une flamme sacrée maintenue par un groupe de prêtresses et son sanctuaire situé à Kildare, en Irlande, est devenu plus tard la maison de la variante chrétienne de Brighid, Sainte Brigid de Kildare. Kildare est aussi le lieu de plusieurs puits sacrés dans les régions celtiques, dont beaucoup sont consacrés à Brighid. Même aujourd'hui, il est assez ordinaire de voir des rubans et d'autres offrandes attachées aux arbres comme une demande à cette déesse protectrice.


Célébrer Brighid

Il y a de nombreuses façons de célébrer les nombreux aspects de Brighid à Imbolc. Si vous faites partie d'un groupe ou d'une réunion de sorcières, pourquoi ne pas honorer Brighid avec une Cérémonie de Groupe ? Vous pouvez incorporer aussi des prières à Brighid dans vos rites et rituels pour la saison. Demandez à Brighid l'assistance et les conseils avec un rituel de Divination consacré à Brighid.


Les nombreuses formes de Brighid

En Grande-Bretagne, l'homologue de Brighid était Brigantia, une figure belliqueuse de la tribu Brigantes près d'Yorkshire, en Angleterre. Elle est semblable à la déesse grecque Athena et romaine Minerva. Plus tard, comme le Christianisme avançait dans les terres celtiques, Sainte Brigid devint la fille d'un esclave picte, baptisé Saint Patrick, et fonda une communauté de religieuses à Kildare.

En plus de sa position de déesse de la magie, Brighid veille sur les femmes durant l'accouchement, ce qui fait d'elle une déesse du foyer et de la maison. Aujourd'hui, beaucoup de Païens et de Wiccans l'honorent le 2 février, connu comme Imbolc ou Chandeleur.


Artisanats pour honorer Brighid

Dans beaucoup de traditions Païennes aujourd'hui, Brighid est célébrée avec les artisanats qui honorent son rôle de protectrice du foyer. Vous pouvez faire une poupée de maïs représentant Brighid, aussi bien que le lit de la Jeune mariée. La décoration la plus connue est la Croix de Brighid, dont les bras représentent un carrefour, l'espace entre clair et sombre.


Brighid et Imbolc 

Comme beaucoup de fêtes Païennes, Imbolc a une origine celtique, bien qu'elle n'ait pas été célébrée dans les sociétés celtiques non-gaéliques. Les premiers Celtes ont célébré un festival de purification en honorant Brighid. Dans certaines parties des Pays montagneux écossais, Brighid a été vu comme une soeur de Cailleach Bheur, une femme aux pouvoirs mystiques qui était plus vieille que la terre elle-même. Dans la Wicca moderne et le Paganisme, Brighid est quelquefois vue sous l'aspect de la jeune fille du cycle jeune fille/mère/vieille femme, bien qu'il serait plus exact pour elle d'être la mère, étant donné sa relation avec la maison et l'accouchement.

Liens: Prières à Brighid